Suptech


LA CHARTE DES EXAMENS

Préambule

Les modalités des examens, des contrôles continus et des examens pratiques sont régies par les textes sous-indiqués. La présente charte a pour objet d’optimiser, dans le cadre des dispositions réglementaires, les pratiques communes en matière d’organisation et de validation des examens. Elle sera mise à la disposition de tous les enseignants et sera affichée aux étudiants dans les salles des examens. Cette charte est commune à l’ensemble des acteurs concernés enseignants, membres des jurys, étudiants et personnel administratif qui s’engagent à la respecter.

Cadre législatif

La loi n°2008-19 du 25 février 2008, relative à l’enseignement supérieur tel que modifiée par le décret-loi n°2011-31 du 26 avril 2011.

La loi n°2009-21 du 28 avril 2009, fixant le cadre général de la formation pratique des étudiants de l’enseignement supérieur au sein des administrations, des entreprises ou des établissements publics ou privés.

Le décret n°73-516 du 30 octobre 1973, portant organisation de la vie universitaire, ensemble les textes qui l’ont modifié ou complété et notamment les décrets n°2000-2881 du 7 décembre 2000 et n°2002-2013 du 4 septembre 2002.

  • Loi N° 73/ 2000 datée du 25 Juillet 2000 relative à l’organisation de l’enseignement supérieur privé
  • Loi N° 50/ 2006 datée du 24 Juillet 2006 portant modification de la loi N° 73/ 2000 datée du 25 Juillet 2000 relative à l’organisation de l’enseignement supérieur privé
  • Loi N° 59/ 2008 datée du 04 Aout 2008 modifiant et complétant la loi N° 73/ 2000 datée du 25 Juillet 2000 relative à l’organisation de l’enseignement supérieur privé
  • Arrêté du Ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique daté du 12 Novembre  2001 autorisant la création d’une université technologique privé 
  • Arrêté du Ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique daté du 24  Novembre 2002   complétant l’arrêté du 12 Novembre 2001 et autorisant la création du diplôme national «  ingénieur Informatique »  avec ses trois filières    
  • Arrêté du Ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique daté du 222 Octobre 2012   complétant l’arrêté du 12 Novembre 2001 et autorisant la création du diplôme national  «  ingénieur Télécommunications » avec ses deux filières  

Le décret n°2008-2716 du 4 août 2008, portant organisation des universités et des établissements d’enseignement supérieur et de recherche et les règles de leur fonctionnement.

Décret N°95-2602 du 25/12/1995 fixant le cadre général du régime des études et les conditions d’obtention du Diplôme National d’Ingénieur (DNI)

L’Arrêté du ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique n° 93 du 22 novembre 2005.

Les consignes générales

Conformément à l’article 9 du règlement intérieur, le conseil scientifique désigne un jury , qui sera chargé de veiller au bon déroulement des examens , de la correction et de la proclamation des résultats après les délibération : ce jury est appelé «  jury d’examen »

·         L’étudiant ne doit pas :

  • Troubler le bon déroulement des examens y compris dans l’environnement immédiat de la salle d’examen.
  • Être en possession de documents non expressément autorisés dans le cadre de l’épreuve (cours, manuel, dictionnaire…).
  • être en possession d’un quelconque matériel de stockage et de transmission d’informations comme agenda électronique et téléphone portable (même à usage d’horloge) qui doivent être éteints et déposés sur la table de l’enseignant surveillant.
  • Fumer dans la salle des examens et ne sera en aucun cas autorisé à sortir de la salle pour fumer.
  • Rentrer dans la salle avec des effets personnels pouvant contenir cours et fiches
  • Utiliser tout mode de communication avec l’extérieur.

·         L’étudiant doit :

  • Respecter l’ensemble des instructions des surveillants, en particulier le changement de place et la consigne d’arrêt de rédaction en fin d’épreuve.
  • Être muni de toutes les pièces nécessaires à son identification (carte d’étudiant impérative)
  • Utiliser le matériel expressément autorisé dans les modalités d’examen
  • Signer la liste d’émargement à l’entrée et à la sortie.
  • S’installer à la place réservée en cas de numérotation des places
  • Utiliser les copies d’examen et les brouillons mis à sa disposition par l’administration
  • Remettre sa copie à l’heure indiquée pour la fin des épreuves, même s’il s’agit d’une copie blanche, dans ce cas ne pas omettre d’écrire son nom.
  • Être munis du matériel autorisé pour passer leur examen et ne peut pas procéder à son échange entre pairs durant tout le déroulement de l’épreuve.

Les conditions particulières

Les étudiants reconnus handicapés ou en situation de handicap temporaire qui ont préalablement obtenu une autorisation spécifique des services compétents de la Direction Générale de la médecine Scolaire et Universitaire de conditions particulières dans le cadre du déroulement des examens.

Ces conditions sont les suivantes :

  • 1/3 du temps supplémentaire organisé par le service en charge des examens, dans le respect des textes réglementaires.
  • le cas échéant, une salle particulière d’examens et une assistance pédagogique (une personne ayant été autorisée par l’administration pour écrire à sa place)

L’organisation matérielle

– Le calendrier des examens :

Le calendrier général des examens, comportant la date, l’heure et le lieu de chaque épreuve, devra être affiché au plus tard dix (10) jours avant le début des épreuves et ne devra plus être modifié, sauf en cas de force majeure dûment constaté.

Toutes les informations écrites et affichées devront être datées. L’affichage se fera sur un panneau fermé. L’enseignant responsable de l’examen devra, à l’avance, préciser si les étudiants sont autorisés à utiliser certains matériels lors d’examens.

L’affichage du calendrier général des examens vaut convocation individuelle sauf pour les étudiants éliminés pour diverses raisons.

Aucune information téléphonique ne sera donnée par les services administratifs sur le calendrier des examens.

– L’enseignant :

  • est responsable du choix du sujet, de son acheminement vers le service chargé de la duplication. Il assure la duplication dans la plus stricte confidentialité auprès du service du tirage et veille à la mise sous pli fermé en nombre suffisant.
    • Envoie pour chaque session, deux sujets d’examens : in sujet pour la session principale et un autre pour la session de rattrapage, qui sera utilisé comme sujet de secours en cas de besoin 
    • Précise le barème des questions en fonction de l’épreuve
    • Propose , pour chaque sujet , un corrigé type et un barème.
    • précise sur le sujet les documents ou les matériels autorisés, le nom de la matière, la durée et la date de l’épreuve
    • Assure la surveillance des examens qui sont à sa charge ,  et à titre exceptionnel, en cas d’empêchement, il désigne un remplaçant (obligatoirement un enseignant) et donne ses coordonnées afin de pouvoir être joint en cas d’urgence

– L’administration :

  • prépare, en coordination avec les enseignants, le calendrier des examens,
    • assure la convocation des surveillants,
    • reçoit les plis contenant les sujets d’examen et assure sa conservation en armoire forte.
    • assure l’identification et la préparation des salles d’examen.
    • prépare les listes d’émargement
    • assure la distribution des enveloppes contenant les épreuves le jour de l’examen.
    • met en œuvre les moyens logistiques nécessaires pour le bon déroulement des examens (selon les capacités et les moyens de l’Ecole)
    • fournit aux étudiants :
  • le nombre d’exemplaires du sujet parfaitement lisible
  • les copies anonymes
  • les papiers de brouillon facilement identifiables (couleur, grammage)
    • conserve les notes après délibération ainsi que les copies d’examens.
    • met en œuvre les moyens garantissant l’anonymat des copies.
    • met en œuvre les moyens garantissant la participation des étudiants handicapés aux différentes épreuves.
    • Réserve une salle, dénommée «  centre des examens » , dédiée à fournir les moyens matériels et humains pour assurer le bon déroulement des examens

Le déroulement des examens

Pour chaque session d’examen, le calendrier des examens sera annoncé par voie d’affichage sécurisé et éventuellement par tout autre moyen (site web, mail…) choisi par l’administration avec indication de la date, de l’heure et du lieu d’examen. : cet affichage est considéré comme une convocation individuelle aux examens.

Les conditions d’entrée aux salles :

– Les horaires :

Les étudiants doivent être présents devant la salle d’examen quinze (15) minutes au moins avant le début de l’épreuve. Ils ne doivent pas pénétrer à l’intérieur de la salle d’examen avant d’y avoir été autorisés. Les salles d’examens ne peuvent pas être ouvertes avant l’arrivée de l’enseignant surveillant.

En cas de retard, l’accès à la salle d’examen est interdit à tout candidat qui se présente plus de quinze minutes après ouverture des enveloppes qui contiennent les sujets, sauf en cas de force majeure. Et dans tous les cas il doit se présenter au centre d’examen pour avoir une autorisation d’entrée.

Aucun temps supplémentaire de composition n’est accordé au candidat arrivé en retard.

Avant le début de chaque épreuve , chaque étudiant est tenu de signer la feuille de présence dans la colonne intitulée «  entrée »

– L’identification :

 

Les étudiants doivent être en possession de leur carte d’étudiant. À défaut, ils peuvent présenter une pièce d’identité (carte nationale d’identité, passeport, permis de conduire) , sinon ils ne seront pas autorisés à participer à l’épreuve.

Les conditions de sortie des salles :

– Les sorties provisoires :

 

Les étudiants doivent prendre leurs dispositions pour ne pas avoir à sortir pendant la durée de l’épreuve. Les candidats ne peuvent pas demander à sortir provisoirement de la salle, sauf en cas de force majeure appréciée par le responsable de la surveillance. Dans ce cas les candidats qui demandent à quitter la salle ne peuvent y être autorisés qu’un par un et accompagnés par un agent de l’administration. Ils devront remettre leur copie au surveillant qui la leur restituera à leur retour.

– Les sorties définitives :

Aucun candidat n’est autorisé à quitter définitivement la salle avant la fin de la première ½ heure, quelle que soit la durée de l’épreuve.

Aucun étudiant ne peut rester dans les salles d’examens à l’issue de l’épreuve ou entre deux épreuves.

Et généralement en aucun cas, l’étudiant ne doit quitter la salle d’examen :

  • Avant d’avoir satisfait au contrôle d’identité
    • Avant l’expiration d’au moins une demi-heure de la durée de l’épreuve même s’il rend une copie  blanche
    • Sans avoir émargé en face de son nom pour la remise de copie dans la colonne intitulée «  sortie »

Dès lors qu’il aura quitté la salle il n’est plus autorisé à regagner celle-ci une fois sa copie remise. L’étudiant doit même quitter l’environnement des salles d’examen.

Remarques :

  • Les services de la bibliothèque seront interrompus pendant toute la période des examens.
  • Après délibération, les demandes de vérification de note ne doivent pas dépasser quarante- huit heures (48h).

Les fraudes aux examens

Toute fraude ou tentative de fraude commise à l’occasion d’un examen (ou d’une épreuve de   contrôle continu), fera l’objet de sanctions disciplinaires. Le surveillant doit :

  • Porter, immédiatement, à la connaissance du président du jury, du directeur et du      secrétaire général la fraude.
    • Interrompre la participation de l’étudiant à l’examen et lui demander de quitter la salle dans l’immédiat.
    • Saisir le ou les documents ou matériels permettant d’établir ultérieurement la réalité des faits.
    • Dresser un rapport précis et détaillé contresigné par les autres surveillants.

L’étudiant doit rendre sa copie à la fin de l’épreuve, même s’il s’agit d’une copie blanche. Toute marque distinctive figurant sur sa copie sera considérée comme une tentative de fraude.

En cas de non remise de la copie à la fin de l’épreuve, l’étudiant sera considéré comme absent et  le surveillant est tenu de le signaler à travers un rapport à présenter au président du jury

Les sujets d’examen

Tout enseignant a la responsabilité pédagogique du sujet qu’il donne. Le sujet mentionne la durée de l’épreuve, les documents ou matériels autorisés (dictionnaires, calculatrices, codes….). En l’absence d’indication aucun matériel ou document ne sera autorisé , particulièrement les calculatrices et les téléphones portables

L’enseignant doit remettre à l’administration le sujet dactylographié sur du papier portant entête de l’institution dédiée aux examens , L’administration met à sa disposition des moyens nécessaires  pour le tirage des épreuves. Il est sous sa responsabilité d’assister au tirage, à l’assemblage, et à la mise des épreuves dans des enveloppes réservées à cet effet . Ces enveloppes seront cachetées et doivent être remises au secrétaire général dans l’immédiat. Le délai de remise des sujets et du tirage est fixé par un calendrier qui sera communiqué à tous les enseignants avant chaque session d’examen. En cas de force majeure, l’enseignant peut confier le sujet d’examen au directeur de SUPTECH ou au chef du département qui veille lui-même au tirage.

L’enseignant responsable du sujet assure une permanence pendant l’épreuve.

Pour assurer les meilleures conditions, l’administration réserve un centre de tirage doté des équipements nécessaires et d’un technicien. Ce centre est mis sous la responsabilité exclusive du directeur de SUPTECH et du secrétaire général. Pour tout tirage de sujet l’enseignant doit signer un registre qui indique la date, le nombre de copies, ainsi que toute information utile.

La surveillance des examens

La surveillance des examens constitue un acte pédagogique inclus dans le service des enseignants au même titre que la préparation des sujets et la correction des épreuves. Sa qualité garantit l’égalité entre étudiants ainsi que le bon déroulement de l’épreuve. Il est également rappelé que la surveillance constitue un engagement de la part de tous les enseignants.

La surveillance est assurée par les enseignants. L’enseignant est le responsable de la salle d’examen. L’environnement de la salle relève des compétences de l’administration.

L’enseignant de la matière doit être présent pendant toute la durée de l’épreuve. Toute autre personne ne peut accéder à cette salle qu’avec l’autorisation de l’enseignant surveillant. La surveillance est assurée en priorité par les enseignants de la discipline. S’ils sont en nombre insuffisant, des enseignants d’autres disciplines peuvent s’adjoindre à eux pour effectuer la surveillance.

Les surveillants doivent se présenter au centre d’examen suffisamment à l’avance pour recevoir les enveloppes contenant les sujets d’examen, et seront affectés dans les salles. Ils doivent s’assurer de la préparation matérielle de la salle et procéder à la vérification de l’identité des candidats. Ils font procéder à l’émargement des étudiants et doivent signer les feuilles d’examen.

Les surveillants doivent s’abstenir de toute autre activité que la surveillance pendant la durée de l’épreuve.

Ils doivent en cas d’urgence accompagner un candidat obligé de sortir momentanément de la salle (ou le faire accompagner par une autre personne).

A l’issue de l’épreuve, les surveillants doivent obligatoirement s’assurer du nombre des copies remises qui doit être égale au nombre d’étudiants présents dans la salle d’examen et remettre au centre d’examen les copies d’examen et la liste d’émargement signée par eux mêmes. Ils doivent remplir le formulaire collé sur l’enveloppe réservée aux copies d’examens.

Au cas où l’enseignant responsable du sujet est absent, nous lui rappelons qu’il est tenu de désigner un remplaçant et d’être joignable par téléphone pendant toute la durée de l’épreuve.

Le contrôle de déroulement des examens

– Le comité de suivi :

Le comité de suivi est composé du directeur de SUPTECH, du secrétaire général et du directeur des études et des stages.

Ce comité assure le suivi du déroulement des examens à partir de la proposition des épreuves d’examen par les enseignants jusqu’à la fin de la session. Il veille à la crédibilité et au bon déroulement des sessions d’examen.

Les corrections, les délibérations et la communication des résultats

Jurys d’examens

 

– Composition :

 

Le jury est désigné par le directeur pour chaque année universitaire. Il est composé de trois enseignants dont un est président.

La composition du jury est affichée sur les lieux d’enseignement au moins 15 jours avant les épreuves.

– Rôle :

  • S’assure du respect de l’anonymat des copies et de la levée de l’anonymat,
  • Contrôle le versement des notes,
  • Contrôle la validation des unités d’enseignement,
  • Assure la coordination avec tous les enseignants et la préparation des délibérations,
  • Il est habilité à procéder à d’éventuelles modifications de notes en cas d’erreur,
  • Il assure la proclamation et l’affichage des résultats,
  • Il assure la communication des copies aux étudiants qui en font la demande et veille, éventuellement, à la double correction s’il y a lieu.
  • Reçoit les contestations.

– Corrections

Un délai de correction suffisant est laissé aux correcteurs, compte tenu du type d’épreuve et du nombre de copies à corriger. Les correcteurs sont informés suffisamment tôt de ces différents délais de correction. La correction des copies se déroule sous l’autorité de l’enseignant dont la matière a fait l’objet de l’examen. En cas de pluralité de correcteurs, l’enseignant responsable veille à l’unité de la correction et à l’harmonisation des notes dans le respect du principe d’égalité entre les étudiants. La correction respecte impérativement l’anonymat des copies.

Les copies sont transmises par l’enseignant auteur du sujet au service chargé des examens dans les délais et suivant les modalités fixés préalablement par la direction. Il assure le décompostage des copies, le report des notes sur les listes et la validation des notes après saisie et traitement.

Délibérations

Seuls peuvent participer aux jurys et être présents aux délibérations les enseignants responsables des matières et du niveau concerné.

Les délibérations doivent se dérouler à l’issue des sessions des examens et ne peuvent avoir lieu qu’avec la présence de la moitié des membres. Un procès verbal sera signé par tous les membres à la fin de chaque délibération.

Communication des notes

Les notes sont affichées sur les tableaux réservés à cet effet après que le jury a statué. Aucun résultat ne peut être communiqué par téléphone.

Les notes sont communiquées de la façon suivante :

  • Pour les unités d’enseignement semestrielles, les enseignants doivent procéder à la remise des notes et des copies à l’administration dans un délai d’un mois après la fin de la session d’examen. Les notes seront affichées aux étudiants dans la même période
    • Pour les unités d’enseignement annuelles, les enseignants   doivent procéder à la remise des notes et des copies à l’administration dans un délai de rigueur qui sera fixé avant la

session d’examen. Ces notes doivent êtres affichées aux étudiants avant la session de rattrapage.

  • Pour les contrôles continus, les notes seront communiquées aux étudiants au fur et à mesure et les devoirs seront corrigés en séances d’enseignement.

Aucune information téléphonique ne sera donnée sur les résultats d’examens.

Contestation

  • Après délibération, aucune modification ne peut être apportée aux procès-verbaux. Seules les erreurs matérielles en particulier de transcription peuvent être corrigées. Toute contestation de résultats ou toute rectification de note après affichage des résultats doit être soumise au Président du Jury selon les modalités.
    • Après délibération, les demandes de vérification de note ne doivent pas dépasser quarante huit heures (48h).

Délivrance des attestations et diplômes

La délivrance de relevés de notes, attestations de réussites et diplômes ne peut être faite qu’à l’étudiant concerné, sur présentation d’une pièce officielle d’identité (carte nationale d’identité, passeport) ou à un mandataire muni d’une procuration donnée à cet effet, de sa propre pièce officielle d’identité, et de la photocopie recto/verso d’une pièce d’identité de l’étudiant qui donne procuration. La délivrance du diplôme est prononcée après délibération du jury.

                                                                                                    Le Président

Implantée en plein centre de Tunis, précisément au 22 Avenue de Madrid, SUPTECH est très bien entourée et servie par un réseau d’autobus et de métros

SUPTECH vous offre une formation performante qui répond parfaitement aux défis actuels et aux aux nouvelles exigences de demain.

SUPTECH a contribué depuis les années 90 à former des experts de différents niveaux pour satisfaire les besoins de la Tunisie et des pays frères.

SUPTECH veille à encadrer ses étudiant, à les aider à maximiser leurs potentiel et à leur faciliter l’obtention des stages au sein de ses entreprises partenaires.

Grâce à son réseau international de partenaires universitaires, SUPTECH offre à ses étudiants la possibilité de bénéficier d’un double diplôme ou d’une formation co-construite. Ceci leur permettra de s’ouvrir à un marché d’emploi international.


SUPTECH étudier et tellement + encore
Rejoignez SUPTECH et bénéficiez :

D’une panoplie de spécialités.

D’une infrastructure technologique de pointe.

D’une ambiance de créativité et de productivité.

Des débouchés internationaux professionnels (partenariats universitaires et des certifications) (un nouvel atout !)

D’une administration accueillante, dynamique et chaleureuse.


Proud of NASCAR and its supporters and fans. They won put up with disrespecting our Country or our Flag they said it loud and clear! words Friday and Saturday sparked a massive show of defiance Sunday as more than 200 NFL players protested by choosing not to stand for the national anthem. Many coaches locked arms with the players. Goal was to provide cheap china jerseys open dialogue and communication. We listened to one another. We believe it the best way to work through any issue we are facing, on and off the field, owners Terry and Kim Pegula said in a statement distributed by the Bills. Trump remarks were divisive and disrespectful to the entire NFL community, but we tried to use them as an opportunity to further unify our team and our organization. Our players have the freedom to express themselves in a respectful and thoughtful manner and we all agreed that our sole message is to provide and to promote an environment that is focused on love and equality. "Within hours, cheap jerseys certainly, and probably less, the Ranger regiment officers, high ranking officers back in the States were conspiring to cover this up," Krakauer says. military's highest honors, immediately began moving through the Army ranks something that is not done cheap nfl jerseys for deaths by friendly fire, Krakauer says. 'Prairie niggers' is an insult. Those are very upsetting to our kids. But 'Redskins' is an honorable name we wear with pride. He wondered how to tell the Willpinit Redskins the "name they wear proudly across their chests is insulting them. Because they have no idea.". According to the "Princeton Review," there are no prerequisites for sports management positions, but most general managers in the NFL have similar backgrounds as former scouts, accountants or athletes.Start in SchoolGMs in the NFL must have a passion for the game. They typically have experience either playing or coaching football. "This pro football has been personally hand cheap china jerseys signed by Hall of Fame defensive tackle Joe Greene with the inscription ""HOF 87"". This product is officially licensed by the National Football League and comes with an individually numbered; tamper evident hologram from Mounted Memories. To ensure authenticity, the hologram can be reviewed online. This oakley sunglasses sale process helps to ensure that the product purchased is authentic and eliminates any possibility of duplication or Retro Jordans fraud. " Setting Point Spreads, OddsOddsmakers do more than predict the outcome of games. They weigh myriad factors to determine which team is favored by how many points. In individual sports or group events, they set odds on which individual or team is most likely to win. They set odds that spread the betting encouraging bets on the underdogs and discouraging bets on heavy favorites. Their goal is to create higher betting volume and more wins than losses for the sports cheap jerseys book.
Need Help? Chat with us